Meilleures pratiques

 Accueil / Expertise / Meilleures pratiques / La promesse des tableaux de bord financiers: a-t-elle été réellement tenue?

La promesse des tableaux de bord financiers: a-t-elle été réellement tenue?

René Lebel

René Lebel
,
Vice-président, tableaux de bord financiers
DECIMAL


Depuis l'avènement des nouvelles pratiques en gestion de la performance corporative, les tableaux de bord financiers ont tenté d'assouvir la soif d'information des gestionnaires pour supporter la prise de décision et ainsi, augmenter les performances de l'organisation. L'objectif a-t-il été atteint ou sommes-nous toujours au point où la source est bien présente mais nous ne disposons pas d'outils pour y puiser?


Les gestionnaires ne veulent plus de tableaux de bord qui ne montrent qu'une vue statique de l'état général de l'organisation. Maintenant plus aguerris, ils recherchent des solutions et des outils qui permettent de naviguer dans l'information corporative et ce, de manière ad-hoc et conviviale.

En partant du principe que les gestionnaires s'attarderont d'abord sur les situations problématiques et moins sur celles qui paraissent refléter une certaine normalité, il est important que le tableau de bord financier puisse indiquer rapidement au gestionnaire où porter son attention.

Ainsi, un indicateur dans un tableau de bord qui mettra le doigt sur un élément sous les attentes, attirera davantage l'attention du gestionnaire. On devrait même lui permettre de forer vers un niveau de détail additionnel pour qu'il puisse connaitre la source exacte du problème ou les questions à poser pour corriger le tir.

Ce n'est donc plus une plus-value de permettre aux différents types d'utilisateurs d'analyser l'information selon divers axes ou perspectives et ainsi, pouvoir découvrir les tendances, les règles ou les modèles qui se cachent derrière l'information, mais une véritable nécessité et une fonctionnalité de base.

Prenons par exemple les indicateurs associés au suivi des dépenses. Si le tableau de bord ne présente qu'une seule perspective, l'utilité est discutable. Imaginons par-contre que ces indicateurs soient représentés par un signe bien distinctif, tel une lumière verte, jaune ou rouge, selon l'état des dépenses Réel vs. Budget pour l'ensemble des centres de responsabilités. Il devient alors possible pour le gestionnaire d'identifier facilement les activités, les postes comptables, les natures de dépenses, voire même le centre de responsabilité qui est en dépassement.

Les axes d'analyse sont tellement nombreux qu'il est impossible de les imaginer et de les structurer d'avance. Les informations doivent donc être organisées et disponibles dans une solution qui permettra aux utilisateurs de puiser eux-mêmes les éléments à considérer.

Les solutions logicielles de type décisionnel (Business Intelligence/BI) ont grandement évolué dans les dernières années. Le focus a été ramené à une approche où l'on veut permettre aux utilisateurs d'accéder aux informations de l'organisation en mode libre-service, tout en maintenant une gouvernance de données appropriée. Des solutions novatrices ont fait leur apparition et sont venues bouleverser le comportement plutôt conservateur des fournisseurs traditionnels de cette industrie.

Certains ont même, de manière très innovatrice, rapproché leur interface et mode de fonctionnement des outils bien connus et maitrisés par les utilisateurs tels que le fichier de calcul de Microsoft Excel, tout en offrant une plate-forme bien ficelée et adaptée à la diffusion automatisée de certains livrables (tableaux de bord, rapports, etc.). L'offre se présentant via le navigateur internet du poste de travail ou de la tablette de l'utilisateur ne nécessite donc aucune installation additionnelle sur ces appareils.

Tableaux de bord financiers

Il devient donc primordial pour les utilisateurs d’accéder à des présentations de données extrêmement conviviales et attrayantes.
Tableaux de bord financiers

L'équipe des finances est extrêmement réceptive à ce type de solutions car elles lui permettent de conserver l'autonomie nécessaire pour répondre rapidement aux demandes grandissantes en information de gestion provenant des autres secteurs de l'organisation.

Le fait que certaines de ces solutions offrent une grande similitude avec les fameux tableurs de Microsoft Excel - sans toutefois l'être - en intégrant la centralisation et la gouvernance des données, impliquent qu'elles sont la plupart du temps très vite adoptées puisque l'apprentissage est rapide.

De plus, quelques fabricants de solutions en gestion de la performance corporative, dont DECIMAL, ont poursuivi leurs efforts dans ce secteur en intégrant des fonctionnalités de type décisionnel à leur solution de budget et de coût de revient. Ainsi, leur couverture fonctionnelle s'est grandement élargie, tout comme la convivialité et l'accessibilité aux informations se sont vraiment améliorées.

L'avenir est donc très prometteur, surtout dans une industrie qui change très rapidement. Ces nouvelles approches permettent d'étancher notre soif d'information de plus en plus grandissante.